Punir la consultation de sites extrémistes ??


break_the_egg_256px_reasonably_small

Les tueries de Montauban et Toulouse ont, par ricochet, fait émerger un thème jusque-là relativement absent de la campagne présidentielle : Internet et la liberté d'expression.

Après l'assaut donné contre Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi que «toute personne qui consultera de manière habituelle des sites Internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement».

Comme le rappelle le site PCimpact, cette proposition d'infraction pour simple consultation de contenus est «exceptionnelle», mais «pas inédite». Elle s'inspire de l’article 227-23 du Code pénal concernant la pédopornographie, qui précise que «le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition une telle image ou représentation ou de détenir une telle image ou représentation par quelque moyen que ce soit est puni de deux ans d'emprisonnement et 30000 euros d'amende».

Ce site spécialiste de l'actualité informatique craint qu'à l'instar de la pédopornographie, on aboutisse à «une logique de blocage, idéalement sans juge». Sur la Toile, l'annonce de Nicolas Sarkozy est très critiquée, de nombreux internautes, militants ou non, criant à la censure...

 


 RAPPEL: Le Lien rouge du titre, vous envoi sur l'article original (Texte,Photos…)